" />
La socialisation des fonctionnaires stagiaires se tiendra du 06 au 10 juin 2016 à la Maison des Ainées à Hamdallaye ACI Bamako| Bienvenue sur le site de la Direction des Ressources Humaines du secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Femme du Mali
Loading

Galerie

Les 5 meilleures manières pour protéger votre appareil contre les ransonwares PDF Imprimer Envoyer

Qu’est-ce qu’un ransonware ?

Le ransonware est une attaque cybernétique lors de laquelle les pirates chiffrent/verrouillent les données des utilisateurs jusqu’au moment où ils acceptent de payer une rançon.

Comment protéger votre appareil contre les ransonwares

  • Effectuez des sauvegardes régulières et stockez vos données séparément à différents endroits. Idéalement, il faut garder ses informations hors ligne (sur un disque externe sécurité) ainsi que sur un service de cloud privé et sécurisé.
  • Utilisez un logiciel de mise à jour et appliquez les patchs de sécurité si nécessaire. Supprimez les plugins obsolètes de votre navigateur et utilisez uniquement les plugins Adobe Flash, Adobe Reader, Java et Silverlight en cas de nécessité.
  • Sur votre ordinateur, utilisez un compte « invité » avec des fonctions limitées pour un usage quotidien et commun et un compte « administrateur » à des fins spécifiques.
  • Les pièces jointes et les liens ne devraient être ouverts qu’à partir de sources totalement fiables. Evitez de cliquer sur les liens et contenus indésirables (spams) et ce, même lorsqu’un message du type « Cliquez ici pour vous désinscrire/ne plus suivre » apparaît.
  • N’exécutez jamais de macros sur un fichier Microsoft Office.

 

Deux types de ransonwares affectent les systèmes du monde entier :


Le ransonware à chiffrement

Ce logiciel de rançon intègre des algorithmes avancés conçus pour bloquer les fichiers systèmes de votre ordinateur. Les victimes doivent payer une rançon afin d’obtenir une clé pour déchiffrer le contenu bloqué. Exemple : Cryptolocker, Locky ou encore CryptoWall.

Le ransonware de verrouillage

Le ransonware de verrouillage verrouille l’ordinateur de la victime, l’empêchant d’accéder au bureau, aux applications ou aux fichiers. Dans ce cas, les fichiers ne sont pas chiffrés. Toutefois, les assaillants demandent également une rançon pour le déverrouillage.  Exemple : le police-themed ransomware, type de logiciel malveillant qui se fait passer pour la police ou encore Winlocker.

Accroissement de la portée et de l’impact

En 2013, environ 1.200 personnes ont été victimes de ransonwares. Entre janvier et mars 2016, les institutions de sécurité informatique ont enregistré plus de 700 cas pour 9,39 millions de dollars de pertes. Cette estimation inclut non seulement les fonds destinés aux rançons mais également le coût de remplacement des ordinateurs ainsi que l’implémentation de dispositifs de cybersécurité plus performants.

Les attaques de ransonware peuvent être particulièrement néfastes, principalement lorsqu’il s’agit de nouvelles versions qui incluent un chiffrement puissant. En outre, il arrive bien souvent que le malfaiteur ne s’exécute pas après le premier paiement et qu’il exige un versement complémentaire. Dans certains cas, les pirates ne fournissent même pas la clé permettant de déchiffrer les données.

Source: https://blog.mailfence.com