" />
La socialisation des fonctionnaires stagiaires se tiendra du 06 au 10 juin 2016 à la Maison des Ainées à Hamdallaye ACI Bamako| Bienvenue sur le site de la Direction des Ressources Humaines du secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Femme du Mali
Loading

Galerie

Bonnes pratiques en matière de coordination et de facilitation dans les pays (ccf) PDF Imprimer Envoyer

La Coordination et la Facilitation Nationales (CCF): Principes et Processus

Le premier Forum mondial sur les ressources humaines pour la santé qui s'est tenu en 2008 à Kampala (Ouganda) a approuvé la Déclaration de Kampala et le Programme pour une action mondiale qui précise les domaines dans lesquels tous les partenaires qui essaient de résoudre la crise des personnels de santé doivent engager une action pendant la décennie suivante. Enoncer des mesures pour les pays à partir des stratégies ainsi définies, dans bien des cas, s'est révélé une tâche difficile, compte tenu en particulier de la nature complexe et en constante évolution du domaine des ressources humaines pour la santé et de l'importante diversité des acteurs concernés.


Il est particulièrement urgent, pour faciliter la définition de mesures à partir des stratégies, de coordonner efficacement l'action de tous les acteurs concernés. Les mécanismes de coordination mis en place dans certains pays ont donné de bons résultats pour les personnels de santé. Il est néanmoins reconnu que la quantité des acteurs et le paysage dynamique et toujours changeant des RHS entravent la coordination.


Aussi l'Alliance a-t-elle conçu, aux fins de consultation, un projet de mécanisme destiné à accroître la coordination dans les pays qui s'efforcent de résoudre la crise des ressources humaines pour la santé – qui inclut notamment la formation d'”alliances nationales” pour les RHS. Le document “Ressources humaines pour la santé: Bonnes pratiques en matière de coordination et de facilitation”, inspiré de la Déclaration de Kampala et du Programme pour une action mondiale, décrit le fondement du mécanisme de coordination et propose un ensemble de bonnes pratiques de nature à coordonner efficacement l'action des alliances locales visant à améliorer la situation des RHS.


Les pays peuvent utiliser ces bonnes pratiques pour renforcer la coordination des alliances existantes ou d'autres systèmes destinés à améliorer la situation des RHS, ou pour mobiliser les appuis nécessaires à la mise en place de mécanismes de coordination pour un nouveau partenariat dans ce domaine.


Ces bonnes pratiques ne sont pas censées imposer aux systèmes existants de nouveaux impératifs ou critères de fonctionnalité ou de financement. Au lieu de cela, elles doivent permettre aux alliances locales existantes de mieux reconnaître les avantages comparatifs des divers acteurs locaux, et de comprendre comment optimiser leurs rôles et leurs responsabilités pour améliorer la situation dans le domaine des RHS.


L'utilisation de ces bonnes pratiques pour améliorer la coordination devrait également renforcer le niveau d'engagement de chaque acteur travaillant avec les alliances locales.


Ce mécanisme a été présenté lors d'une série de réunions organisées au Ghana, au Burkina Faso, au Viet Nam et en El Salvador entre octobre 2009 et mai 2010 à la recherche d'un consensus. Ces réunions ont rassemblé – certaines pour la première fois – tout l'éventail des acteurs travaillant sur les questions liées aux RHS dans les pays, qui doivent toutes occuper une place de premier plan dans les débats sur l'élaboration et la mise en oeuvre des stratégies et des plans nationaux relatifs aux RHS.


TELECHARGER LE DOCUMENT BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE COORDINATION ET DE FACILITATION DANS LES PAYS (CCF)